Un Chinois tué à Paris

Vous êtes ici :  - China Travels » Actualités » Un Chinois tué à Paris

Dans:   Posté par :  Commentaires: (0)

Dimanche 26 mars, un Chinois a été abattu à son domicile dans le 19ème arrondissement de Paris.

LIU Shaoyao, père de famille de 56 ans a été tué par la police française et plus précisément la BAC, dans des circonstances qui restent flou.

Deux versions antagonistes des faits

Deux des filles de la victime, âgées de 15 et 21 ans, disent avoir assistées à la scène. Elles expliquent que la police, en civile, a tambourinnée à l’entrée, sans s’annoncer puis a défoncé la porte et tirer sans sommation sur leur père alors en train de découper du poisson.

De son côté la police indique que l’homme était seul, et qu’à l’ouverture de la porte, il s’est jeté sur un des policiers pour l’agresser avec les ciseaux qu’il avait alors à la main.

Mercredi 5 avril, une information judiciaire a été ouverte « contre X pour violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner par une personne dépositaire de l’autorité publique ». Il incombera au juge d’instruction de démêler les faits de cette affaire.

Le rôle de Wechat

Alors que l’affaire faisait peu de bruit dans les médias français, la communauté chinoise s’est rapidement embrasée. Sur Wechat, premier réseau social utilisé par les Chinois, l’incident s’est propagé et a provoqué de violentes réactions. Les médias chinois ont également relayé l’information, présentant Paris comme une ville dangereuse et raciste.

Totalement ancré dans les usages des Chinois, le réseau social a été à l’origine des protestations. C’est sur Wechat que ce sont organisées les différentes manifestations qui ont eu lieu mercredi, jeudi et dimanche. Réunissant 200 personnes les premiers jours, ils étaient 6 000 personnes à défiler dans les rues de Paris ce dimanche.

Alors qu’une agression a eu lieu à Aubervilliers en septembre 2016 et que des touristes Chinois ont subi des vols, la mort de LIU Shaoyao a été la goutte d’eau, pour la communauté chinoise, qui réclame sécurité et protection.

Pékin exige la sécurité des Chinois en France

ontSuite à l’incident, Pékin s’est exprimé lors d’une conférence de presse le 28 mars dernier. Selon Hua Chunying, porte parole du ministère des affaires étrangères, Pékin a « protesté » et « exigé », auprès du gouvernement français, la sécurité de ses ressortissants. La réponse du Quai d’Orsay s’est voulue rassurante: « La sécurité de tous les ressortissants chinois en France est une priorité des autorités françaises. Des mesures renforcées ont été adoptées ces derniers mois et toutes les dispositions sont prises pour leur réserver les meilleures conditions d’accueil et de sécurité », a affirmé le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, lors d’un point de presse électronique.

Pas de crise diplomatique en vue

Malgré l’ampleur qu’a pris la mort de LIU Shaoyao, aucune crise diplomatique n’est à l’horizon entre la France et la Chine. Après avoir appelé à la sécurité, le gouvernement Chinois ne s’est pas exprimé suite aux différentes manifestations à Paris. Il serait illogique que Pékin prenne position alors que les manifestants protestent contre les représentants de l’autorité d’un gouvernement. Les médias en Chine ne communiquent d’ailleurs pas sur les heurts entre leurs compatriotes et les policiers français.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>